fbpx

Edito

Nous sommes heureux.ses, c’est la rentrée !

De loin nous pourrions croire que rien n’a changé et pourtant nous le savons, tout a changé. Même si nous n’arrivons pas vraiment à saisir quoi.

Pour le comprendre nous avons justement besoin les un.es des autres, besoin de se retrouver, besoin de ces espaces de rassemblement.

Et peut-être que nous ne comprendrons pas plus mais, au moins, nous nous se serons pris les un.e.s les autres en considération, nous aurons ouvert et partagé des formes douces d’attention à nos troubles, nos colères, nos envies et nous sentirons un peu plus en vie que ce que les donneurs de directives nous imposent en assurant que c’est pour notre survie.

L’Atelier 210 se réjouit de pouvoir vous retrouver, de partager un temps, un espace, de regarder, d’écouter, de boire un verre, malgré le masque, malgré les distances, malgré l’absence de contact.

Nous sommes d’accord, il faut nous protéger et prendre soin des un.e.s et des autres.

Mais nous sommes aussi fâché.es de constater que les directives diffèrent selon les secteurs, qu’on contraint moins les voyageur.euse.s d’avions, les consommateur.trice.s de masse que les spectateur.trice.s.

Nous sommes inquiet.e.s face à la quantité de mesures d’exception qui changent tous les jours, sans vraiment en comprendre vraiment le sens, et qui s’ajoutent à l’état d’urgence devenu la norme du secteur.

Peut-être qu’un apaisement, petit mais en même temps grand, se trouvera dans ce seul fait de choisir de prendre et reprendre le temps. Saisir ensemble nos expériences et prendre le temps de les partager.

C’est pour cela que nous avons choisi de prendre le temps d’un retour sur ce que nous avons vécu et vivons encore, un retour sur ce qui s’est retourné au moment où nous avons été privé.es de sortie mais aussi en ce moment où l’on voit bien que nos sorties ne seront plus, pour le moment et pour on ne sait combien de temps, ce qu’elles étaient.

Alors dès la première et jusqu’à la fin décembre, quelqu’un s’installera en nos lieux pour récolter nos expériences singulières de ces sorties qui ont bien changé.

Retrouvons-nous vite,

Léa Drouet metteure en scène et coordinatrice artistique &
Francois Custers coordinateur artistique musique,
en suite d’un dialogue qui date et qui durera avec Camille Louis, dramaturge et philosophe.