Rigor Mortis

> 19 juin 2021

Portes : 19:30
Début : 20:30

8€>16€Tickets

– Création –

Ahmed Ayed & Sophie Hustinx – Collectif Illicium

Rigor Mortis est conte contemporain sur le deuil et la mémoire. C’est l’histoire d’un homme qui a perdu la femme qu’il aime. Noyé dans la fiction de ses souvenirs, il devient le Roi d’un château qui s’écroule. Incapable de laisser partir sa bien-aimée, il tente, aidé par son bouffon, d’insuffler la vie aux objets personnels de la défunte, à la manière d’un Docteur Frankenstein.

Le spectacle est un huis-clos traumatique qui interroge cet état transitoire entre la vie et la mort. La mémoire pourrait-elle être l’ultime résistance face à la mort ?  Que nous raconte notre obsession à « garder en vie », à « repousser les limites de la mort » ? Et quelles sont les conséquences d’une résistance face aux cycles de la vie ?

Entre intimité et onirisme, la pièce déploie un univers complexe qui reflète le chaos de ses personnages. Des machines mécaniques sont au centre de ce théâtre d’image, prêtant vie à des objets qui deviennent ainsi de véritables éléments narratifs.

Ahmed Ayed exhume dans ses spectacles les pulsions inavouées et les désirs brûlants pour réveiller le monstre merveilleux qui sommeille en chacun de nous. Il a notamment créé ALICE à l’Atelier 210 en 2014.

 


Avec: Mise en scène : Ahmed Ayed/ Texte: Sophie Hustinx/ Interprétation : Mathilde Mosseray, Baptiste Moulart et Gaël Soudron/ Assistanat à la mise en scène: Bruno Borsu et Anna Galy/ Création musicale : Julien Lemonnier/ Création Lumière : Jérôme Dejean/ Scénographie et costumes : Iris Christidi/ Confection Costumes: Camélia Zaoudi/ Construction: Guy Carbonelle et Ditte Van Brempt.

Un spectacle de Ahmed Ayed et du Collectif Illicium, en coproduction avec l’Atelier 210, La Coop asbl et et Shelter Prod ; avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Service du Théâtre ; avec le soutien de taxshelter.be, ING et du tax-shelter du gouvernement fédéral belge.  Avec l’aide du Quai 41, Théâtre Marni, la Compagnie Point Zéro et le Théâtre de Liège.