Bruxelles Ma Belle présente: PAPOOZ + PAON + ROPOPOROSE

19:30

10€ prévente / 13€ sur place/ Bruxelles Ma Belle Golden duo ticket: 20€Tickets

+ Afterparty 

 

Cinq ans déjà que Bruxelles Ma Belle dévoile chaque semaine d'élégantes sessions acoustiques capturées au détour de lieux méconnus de notre beau patrimoine bruxellois. Les groupes sont quant à eux soigneusement choisis, au gré des coups de cœur uniquement, une méthode de travail dans laquelle l'Atelier 210 se reconnaît, forcément.

 

Ensemble, nous vous avons donc concocté une soirée en conviant trois groupes que nous aimons. Deux projets issus de l'Hexagone d'abord, sans doute encore à découvrir pour nombre d'entre-vous car encore jeunes, mais non moins prometteurs : Papooz et Ropoporose. A ceux-là viendront s'ajouter les locaux de l’étape, les Bruxellois de Paon, qui viendront conclure leur tournée à la maison. 

 

Une joyeuse collaboration qu’on se réjouit de vivre avec vous le 29 avril prochain!

Papooz

C’est au printemps 2015 que l'on a entendu Papooz pour la premie?re fois. La me?lodie est douce, le rythme de?hanche?, l’esprit pop avec un petit je ne sais quoi d'exotique. Le titre c’e?tait « Ann Wants To Dance », et il a fait notre e?te?, ide?alement place? entre giboule?es et e?claircies. Difficile en revanche d’imaginer l’origine du groupe. La voix androgyne, dans les aigus, n’est pas foncie?rement identifiable, homme ou femme ? Et de quel pays ? C’est pop a? l’anglaise, mais avec la nonchalance lascive d'un morceau de Bossa Nova. Finalement, pas besoin de faire le tour du monde, ce sont nos voisins. Duo parisien aux voix accorde?es, Ulysse et Armand, la vingtaine entame?e, ont tous les deux baigne?s dans la musique anglo-saxonne des 70's, berce?s par les disques des Beach Boys et du Velvet Underground qu'e?coutaient leurs parents.

On ne s’e?tonne pas alors qu'ils se soient de?couverts, adolescents, une passion commune pour la musique, maquettant leurs premiers morceaux acoustiques sur un ordinateur oublie?. Pourquoi Papooz ? Cela sonnait bien, avec une touche exotique qui les ravissait, a? l’image d’un berceau indien.

Aujourd’hui une dizaine de titres s’est ajoute?e au bijou « Ann Wants To Dance » dans l'attente d’un premier album, mature et le?ger a? la fois, qui verra le jour en avril 2016.

Paon

Que faire quand on a 26 ans, encore presque toute ses plumes, et qu'on a déjà pas mal promené sa carcasse et sa guitare sur les routes d'Europe et même des USA, qu'on a déjà écrit des dizaines de chansons, et qu'on craint la routine plus que tout au monde?

Simple: lancer un nouveau groupe, et tout recommencer à zéro… Et tant qu'à faire, le faire avec un vrai ami, qui aurait fait presque la même chose de sa vie jusqu'à présent

Paon est donc né, fruit des envies et fantasmes de Ben Baillieux-Beynon et d'Aurelio Mattern, et avec lui un album éponyme, sorti en 2015.

Nous les retrouvons pour la dernière date bruxelloise de leur tournée!

Ropoporose

Après le succès de leur premier album sorti en 2015, le duo familial Ropoporose composé de Romain (batterie, guitare, chœurs) et Pauline (chant, guitares, claviers, percussions) nous revient cette année avec un nouvel album « Kernel, Foreign Moons » qui impose ses points forts sans efforts.
Proposant un mélange jubilatoire de kraut, d’indie-pop, de noise, de math-rock, de lo-fi et de bubblegum, ils réussissent la prouesse de faire siffloter des morceaux pourtant parfois alambiqués comme si c’étaient des bluettes de brit-pop. Tout paraît simple, évident, naturel. Alors que c’est souvent inventif, ambitieux et maîtrisé. On voit désormais la vie en Ropoporose!