Namdose (be/fr) + Uma Chine (be)

Portes : 19:30
Début : 20:30

Sur place uniquement: 15€Tickets

NAMDOSE (be/FR)

Namdose est né du souhait du festival Les Nuits du Botanique et des Rockomotives de voir réunis BRNS et Ropoporose au sein d’une formation inédite, proposant un nouveau répertoire composé en un temps réduit. Cette commande réunissant deux groupes distincts -déjà réunis séparément sur un vinyle en 2016- est l’étincelle qui permet à ce qui devait être une création éphémère de voir émerger une formation indépendante à l’énergie foudroyante.

Artistiquement, la réunion de BRNS et Ropoporose est plus qu’une addition de surface ; la fusion des cinq musiciens créé une matière nouvelle, dense. La musique est énergique, contrastée, furieusement partagée. Les renversements de BRNS y côtoient les ritournelles mélodiques de Ropoporose. Côté racines, on puise du côté du math-rock, du post-rock, de la pop et on lorgne vers des groupes comme Animal Collective, Blonde Redhead, Flaming Lips, Arcade Fire, Clues.

Mais c’est en live que la musique de Namdose prend tout son sens. Les cinq musiciens disposés en cercle au centre de la salle jouent au milieu du public qui se retrouve ainsi libre de circuler autour des musiciens, d’être au plus près des instruments.

Peu de temps après la première représentation du groupe, Namdose enregistre un premier album qui sort le 8 février 2019 sur le label Yotanka.

Un peu de background…

Le groupe bruxellois BRNS, formé en 2011 par Antoine Meersseman, Timothée Philippe et Diego Leyder, sillonne les routes depuis la sortie de son premier album, ‘Wounded’ (2012). Deux opus ont vu le jour par la suite : Patine (2014) et Sugar High (2017). Considéré par beaucoup comme un groupe de scène, BRNS ne semble pas vouloir la quitter (plus de 300 dates à leur actif).

Ropoporose est composé de Pauline et Romain Benard, frère et sœur à la vie comme à la scène. Originaires de Vendôme en région centre, le groupe a sorti deux albums, Elephant Love (2015) et Kernel, Foreign Moons (2017), tous deux salués par la critique. Le groupe a réalisé plus de 200 concerts entre 2015 et aujourd’hui.

UMA CHINE (be)

Uma Chine is a Belgian band and the project of Nele De Gussem (Maya’s Moving Castle, Future Old People Are Wizards). She gathered some of the best musicians of the Ghent jazz- and pop scene around her to form a band in which roots and electronic music are combined – confronting the hUman with the maChine.

Nele De Gussem studied guitar and soon put emphasis on contemporary experiment, focussing more and more on synthesizers. In Uma Chine she combines these influences, supported by the sisterly timbres of Rana and Sherien Holail Mohamed’s voices and musicians Simon Raman (drums – Ivy Falls, Steiger), Nils Vermeulen (bass – Jukwaa) and Koen Quintyn (synth – St. Grandson).

Uma Chine gathered for the first time in 2017, soon playing a support for Mauro Pawlowski and invited to play on the main stage of the biggest event in their hometown, the Gentse Feesten. Spring 2018 they played at Handelsbeurs, Ghent.

“Angelo Badalamenti (Twin Peaks) on a diet of electric guitars and ethereal women’s voices” (De Standaard)