Alabaster Deplume (uk) + Le Ton Mité (be)

Portes : 19:30
Show : 20:30

Prévente: 9€ / Sur Place: 12€Tickets

Cela fait un moment qu’on suit l’évolution de ce véritable ovni musical qu’est Alabaster De Plume. Issu de la fameuse scène de l’East London et son centre névralgique du Total Refreshment Center (cour de recré des Vels Trio, Shabaka Hutchings et autre Kamaal Williams), le projet d’Alabaster De Plume débute d’abord sous forme de quartet avant d’évoluer au gré des collaborations lors de ses résidences mensuelles baptisées « Peach » au TRC. Étalant un étrange mix de saxophone et de spoken word,  la musique d’Alabaster frappe par son originalité mais aussi par son honnêteté désarmante ainsi que par l’humour tantôt provoquant, tantôt philosophique de ses textes. En Mai 2018, il sort son 4ème album « The Corner of a Sphere » (Lost Map Rcds), véritable diamant brut qui révèle une nouvelle fois l’inventivité sans concession du musicien britannique ainsi que son approche collaborative de la musique.

« Absolument unique… Très brillant en effet » Max Reinhardt, BBC Radio 3

« Un rappel de la façon dont la musique peut être vitale et aventureuse » The Guardian

« Majestueux » Q Magazine

« Certainement un de mes saxophonistes préférés du pays » Shabaka Hutchings

Le Ton Mité est une coopérative musicale qui se nourrit des compositions du musicien itinérant McCloud Zicmuse, un expatrié américain en résidence permanente à Bruxelles. Ayant quitté les États-Unis au milieu des années nonante pour un séjour qui n’aboutit jamais, McCloud atterit dans la capitale européenne à l’automne 2008. Une demi décennie plus tard, après s’être intégré à sa nouvelle terre d’adoption en tant que marionnettiste, arché (on ne vous ment pas) et en s’impliquant dans une multitude de projets folkloriques et théâtraux ainsi que musicaux (notamment le groupe HOQUETS dont l’album Belgotronics sort sur Crammed Discs en 2011), McCloud s’en retourne aux USA pour un nouveau voyage en quête des endroits qui lui avait jusqu’alors échappé. Passé Composé Futur Conditionnel est la bande-son magnifiée de ce voyage, un double album de près de 50 chansons finement tissées qui se fait le témoin d’une vie de paysages, de réflexions, de rencontres, d’anecdotes et de mouvements. En plus d’un noyau dur de musiciens belges, le LP est habillé des interventions fructueuses de John Dieterich (Deerhoof) et Heather Trost (A Hawk and A Hacksaw) pour un résultat résolument pop mais rendu dynamique par les infusions jazz, baroque, folk et R’n’B qu’apportent ces deux derniers. L’album prend ainsi des détours musicaux espiègles et impose la diversion en mot d’ordre, celle d’un McCloud à la fois showman, troubadour, marionnettiste… ou tout ça en même temps.

Passé Composé Futur Conditionnel incarne finalement le chant du cygne adressé à la terre natale de McCloud, un endroit qui est condamné à ne plus exister. C’est un cri de guerre contre la nostalgie, le fruit des années de travail d’un artiste nomade et résolument excentrique qui trouve chez le label Crammed Discs une maison qui sait accueillir son originalité.