Mammal Hands (uk) & Nordmann (be)

20h

Prévente : 12€ / Sur place : 15€Tickets

Beyond jazz with Mammal Hands & Nordmann

Nordmann
Les jours où le rock était l’antonyme du jazz sont révolus. Désormais le problème n’est plus de savoir si ces deux genres sont compatibles mais d’arriver à se forger une identité personnelle autour qui soit fidèle à ses propres racines. Avec des sonorités reconnaissables, le quartet originaire de Gand a tracé son propre chemin depuis leurs débuts en 2012. Nordmann sait jouer avec les limites des genres musicaux, mais toujours avec un équilibre prudent qui ne permet pas de les catégoriser. L’essence de Nordmann est unique et frôle la pureté.
Le bassiste Dries Geusens et le batteur Elias Devoldere suggèrent une impressionnante maîtrise technique à travers une sorte de trance constante, basée sur la répétition cyclique de motifs sonores. Ce faisant, ils sont aussi parfaitement attentifs au riff sombre et anguleux du guitariste Edmund Lauret, tandis que le saxophoniste Mattias De Craene a carte blanche pour souffler une atmosphère lugubre de laquelle peut surgir des malheurs imminents.


Mammal Hands

Composé du saxophoniste Jordan Smart, du pianiste Nick Smart et du batteur percussionniste Jesse Barrett, Mammal Hands a su créer un son rafraîchissant et original à partir d’influences disparates : un jazz spirituel, l’Inde du Nord, la musique folk et classique afin de créer des sonorités qui leurs sont propres et inimitables. Originaires de Norwich, l’une des villes les plus isolées et les plus à l’est de Grande-Bretagne, ils ont forgé leur propre voie loin des courants dominants et ont fait naître un son unique, captivant, éthéré et majestueux. Les trois membres contribuent de manière égale au processus d’écriture et favorisent la création musicale de groupe plutôt que des solos individuels qui donne lieu à des spectacles harmonieux et hypnotisant.
« Shadow Work », leur troisième album et le premier qu’ils ont autoproduit, est le résultat de 18 mois de tournées intensives et de séances d’écriture autarciques. L’énergie de leurs performances exaltantes alimente le processus d’écriture qui a, pourtant, un côté calme et réfléchi et procure ainsi une émotion qui attire l’auditeur au plus profond du monde sonore de Mammal Hands. Un monde qui s’est construit sur les sonorités de leurs albums précédents « Animalia » et « Floa ».