The Nest - Tiniest Music Festival

EN PRÉVENTE UNIQUEMENT : 12€Tickets Facebook event

The Nest – Tiniest Music Festival avec Fred Woods, Sharko, Under The Reefs Orchestra et Payne.

The Nest, c’est quoi ? 

Autoproclamé « plus petit festival du monde », The Nest est une soirée de concerts intimistes réunissant 4 artistes répartis sur 4 scènes nichées dans les recoins du 210. À la croisée des chemins entre le concert en appartement et le live en salle, The Nest veut proposer des concerts à haute valeur ajoutée centrés sur la proximité entre public et artistes avec un nombre de tickets limité, disponibles sur prévente uniquement. Pour cette première édition, 120 chanceux vogueront de salle en salle à la rencontre des univers de David Bartholomé (Sharko), Fred Woods, Under the Reefs Orchestra et Payne !

Sharko :
L’album « Hometour Acoustic Woaw » nait d’une observation que fait David Bartholomé sur la consommation de la musique aujourd’hui par un public en quête de vibrations nouvelles et d’une volonté personnelle de se mettre en danger et de changer d’angle dans sa pratique musicale. Il s’est rendu compte que pour permettre à un disque de rencontrer son public, il devait physiquement se rendre chez les gens, dans leur maison, appartement ou jardin. Seul avec sa guitare et sa voix (ou parfois accompagné de ses acolytes Teuk Henri ou Olivier Cox) mais toujours sans sono, David prenait alors plaisir à distinguer des chansons du répertoire de Sharko jusqu’ici peu défendues sur scène et à mettre à nu celles plus connues. Une démarche qui a suscité, d’emblée, un réel enthousiasme pour Sharko mais aussi pour son public. Après chaque concert il ressortait avec un seul mot (ou plutôt une seule onomatopée) en tête « Woaw », d’où la volonté d’en faire un album-recueil : « Hometour Acoustic Woaw ».

Fred Woods :
Fred Woods est auteur-compositeur-interprète et multi-instrumentiste originaire de Montréal, Canada. En 2013, il sort un premier album, « Documenta », auto-produit et mixé par Radwan Ghazi Moumneh (Jerusalem In My Heart) au célèbre Hotel2Tango à Montréal. Avec l’improvisation comme moteur, Fred poursuit sa quête identitaire musicale et revient avec un second album folk-rock-expérimental, lui aussi complètement auto-produit. C’est avec le morceau « Nightingale » qu’il présente son nouvel opus, The Kindness. Inspiré du jazz, ce premier extrait propose un thème lancinant, répétitif et houleux. La batterie d’Olivier Fairfield (Timber Timbre, Last Ex) intervient en réponse à la voix de Fred, tel un duel sous tension, susceptible de se briser à chaque instant.
Sur scène, Fred livre une prestation intense et stimulante, où les riffs de guitare entraînants et les boucles atmosphériques cohabitent avec les séquences de synthétiseurs, tout en mettant de l’avant sa voix, bouleversante de gravité. Il a déjà partagé la scène avec Andy Shauf, Jesse Mac Cormack, Emilie & Ogden, Sophie Jamieson et joué au Festival OFF de Québec, Megaphono à Ottawa, Lauter Festival à Zurich, et au MaMA à Paris.
Afin de promouvoir les chansons de son nouvel album, Fred sera en tournée à travers l’Europe durant l’automne 2017 et l’hiver 2018, en solo principalement.

Under The Reefs Orchestra :
Haïkus soniques, madrigaux électriques et ritournelles obsédantes. Un voyage onirique avec Jim O’ Rourke, John Fahey, Gesualdo et Ornette Coleman.
« Dans ma musique, il y a toujours l’ombre du jazz d’Ornette Coleman, du folk trance de John Fahey, de la pop hallucinée de Talk Talk… Under the Reefs est de cette lignée.  Pour cette création, nous nous sommes réunis avec Marti, Louis et Antoine pour développer et amplifier les qualités répétitives, insistantes et transes de l’album. Sous les récifs, on trouve une dentelle de sons hypnotiques mais aussi des riffs obsessionnels et mordants, de grands monstres sous-marins errants parmi les débris fossilisés d’une civilisation ensevelie par l’océan. »

Payne :
Joanna Lorho qui a atteint en 2014 la finale du Concours Circuit (Bruxelles) sous le nom de « Forest Bath » (en trio, avec Stéphane Daubersy et Corentin Dellicour au violoncelle) glisse aujourd’hui Payne dans vos bagages. Un projet qui, comme son nom sibyllin, dit les petites brûlures, offre une portion de son âme et de la tienne à la mélancolie, s’inscrit dans le sillage de ces interprètes qui, comme Antony and the Johnsons ou Joanna Newsom, se laissent enfouir à demi dans la brume du tragique pour faire luire autre chose, gracile et puissant à la fois. Ils s’emparent parfois d’autrefois pour faire davantage résonner aujourd’hui.

Programme :
18h30 : Portes
19h30 : Fred Woods / scène : Bar
20h30 : Under the Reefs Orchestra / scène : Backstage
20h35 :  Payne / scène : Nest
21h30 : Sharko (solo) / scène : Main